L’initiative

Le Sénégal à l’instar de nombreux pays africains, a commencé à adopter depuis 2008 des politiques, des réglementations et des législations en vue de réguler et de contrôler l’Internet.

On est ainsi passé d’un environnement Internet peu régulé vers ce qui est devenu aujourd’hui un environnement très fortement réglementé caractérisé par une tension entre l’exigence de la sécurité et la nécessité de préserver la liberté sur le cyberespace.

Malgré, un tel contexte aussi préoccupant pour les droits numériques, les organisations de la société civile sont peu engagées dans la promotion et la protection des droits et libertés de l’homme sur Internet, en particulier les organisations de défense des droits de l’homme.

Ainsi, une société civile faible et un citoyen sans pouvoir pour réagir aux menaces et aux violations des droits et libertés d’Internet au Sénégal

Afin de faire face à une telle situation, il est nécessaire et urgent de construire au Sénégal un réseau national d’organisations de la société civile en particulier les défenseurs des droits humains pour promouvoir et protéger les droits humains en ligne avec la Déclaration africaine des droits et libertés sur Internet.

L’objectif général de ce projet est de sécuriser les droits humains en ligne et faire en sorte que le cadre politique, légal et réglementaire du Sénégal lié à Internet promeut et respecte les droits humains, en particulier la liberté d’expression, le droit d‘accès à l’information, et le droit à la vie privée, grâce à la participation active de la société civile.