Droits numériques au Sénégal avec la Déclaration africaine des droits et libertés d’Internet

COVID-19 – Etat d’urgence: Impacts sur les droits numériques

Les résultats de l’étude ont montré qu’aucune mesure n’a été prise par le Gouvernement du Sénégal visant à restreindre les droits numériques des utilisateurs.Cependant, il y a eu des atteintes à la liberté d’expression en ligne avec l’arrestation de deux personnes pour discours incendiaire sur les réseaux sociaux.Lire la suite

État d’urgence au Sénégal : nécessaire transparence gouvernementale

L’état d’urgence est une période propice aux atteintes aux droits humains en ligne et hors ligne. Pour preuve, dès le lendemain de l’instauration de l’état d’urgence au Sénégal, des témoignages vidéo des abus et des dérives policières étaient publiés sur les réseaux sociaux par des citoyens. La société civile ne doit pas par son silence, […]

Position des membres de la Coalition africaine des droits et libertés de l’internet en réponse à la pandémie de COVID-19

La Coalition est fermement convaincue que les droits et libertés de l’internet sont aujourd’hui plus importants que jamais, notamment depuis le passage des interactions en face à face à des interactions en ligne, qui montre combien l’importance de l’internet ne peut plus être niée. Il est donc impératif que les États et les autres parties […]

Position de la coalition en réponse à la pandémie du COVID-19

La Coalition considère que les droits et libertés de l’internet sont aujourd’hui plus importants que jamais, notamment depuis le passage des interactions en face à face à des interactions en ligne dans les communications quotidiennes des personnes, l’éducation, le commerce, les transactions et l’accès aux services de base. Il est donc impératif que les États, […]

Journée mondiale de la liberté de la presse

En l’honneur de la journée mondiale de la liberté de la presse, la Déclaration Africaine des Droits et Libertés de l’Internet et ses membres (DADLI) invite les gouvernements africains à reconnaître le rôle fondamental que joue l’Internet en tant que facilitateur d’un environnement médiatique libre et indépendant, chose essentielle pour la consolidation de la démocratie […]

L’initiative

Se mobiliser afin de sécuriser les droits humains à l’ère numérique au Sénégal pour un internet libre, ouvert, accessible et résiliente, sans discrimination aucune avec le droit de participer à sa gouvernance et Égalité entre les hommes et les femmes.
S’investir afin que le cadre légal et réglementaire lié à internet soit, au Sénégal, conforme à la Déclaration africaine des droits et libertés d’Internet qui a été élaborée sur la base de la résolution 362 sur le droit et la Liberté d’information et d’expression sur internet en Afrique, adopté par la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples à Banjul le 4 novembre 2016. Plus d’infos

État des lieux

Le Sénégal à l’instar de nombreux pays africains, a commencé à adopter depuis 2008 des politiques, des réglementations et des législations en vue de réguler et de contrôler l’Internet. On est ainsi passé d’un environnement Internet peu régulé à un espace numérique très fortement réglementé caractérisé par une tension entre l’exigence de sécurité et la nécessité de préserver la liberté sur internet. Ainsi, depuis 2016, on vote des lois qui portent atteinte aux droits numériques. Plus d’infos